Enregistrer une chanson dans un studio pro, c’est le must. Mais de nos jours, ce n’est pas tout à fait nécessaire tant il y a de matériel de qualité facilement disponible, et ce pour tout le monde. Sans dépenser l’intégralité de ses économies, bien entendu. Si vous êtes déjà équipé(e)s d’un bon ordinateur et d’un séquenceur, voici ce qu’il vous reste à acquérir pour enregistrer des instrus comme un(e) boss.

 

1. Les enceintes monitoring

 

 

Avant tout, il est nécessaire de savoir qu’il existe trois types d’enceintes. Les deux premières, qu’on désigne Hi-Fi et Sono, sont les plus répandues puisqu’on s’en sert au quotidien, que ce soit en soirée ou dans les magasins. Leur principal objectif est d’amplifier le son et, dans la foulée, son confort d’écoute. Celles qui nous intéressent, ce sont les enceintes monitoring qui permettent d’obtenir un son neutre et précis. Les enceintes Hi-Fi et Sono amplifient certains instruments, ce qui peut fausser notre perception : par exemple, on peut entendre la basse plus forte qu’elle ne l’est réellement. C’est pourquoi les enceintes monitoring sont préférables, étant donné qu’elles offrent un son qui n’est pas amplifié et donc plus représentatif de la réalité.

 

Que dois-je acheter ? Attention, c’est ce qui va coûter le plus cher dans la création de votre home studio, et le prix indiqué sur les sites ne concerne généralement qu’une seule enceinte. Pour ma part, je préfère vous orienter vers les KRK ROKIT RP5 (288 euros les deux) ou les YAMAHA HS5(308 euros les deux), qui offrent un bon rapport qualité-prix.

 

2. Le clavier maître

 

 

Vous le retrouvez à chaque fois dans mes vidéos sur Youtube, le clavier maître fait partie intégrante du beatmaking (et je vous ai déjà appris comment se servir de mon modèle en particulier). Pour rappel, ce fameux clavier ne produit pas de son et sert uniquement à envoyer des données MIDI à votre séquenceur, qui lui se chargera de transformer ces données en sons.

Que dois-je acheter ? Solidité, maniabilité, un toucher agréable et au minimum 2 octaves (soit l’équivalent de 25 touches) : voilà les critères essentiels pour qu’un clavier maître soit efficace. Certains peuvent posséder des options supplémentaires, comme la présence de pads, mais ce sont souvent des fonctionnalités dont on peut se passer. On garde en tête qu’on essaie de se créer un home studio abordable et simple d’utilisation. Bien que je vous conseille mon propre clavier maître, à savoir le AKAI MPK MINI (99 euros), d’autres moins chers font le job sans souci comme le AKAI LPK25 (49 euros) ou le BIRD MK49 (69 euros).

 

3. La carte son

 

La carte son correspond à un outil matériel externe dont le but principal est d’améliorer la qualité de votre son. Elle gère surtout les entrées et sorties audio de vos équipements, et c’est donc grâce à elle que l’on peut enregistrer d’autres instruments comme la guitare. Sur le plan technique, on la branche généralement via une prise USB.

 

Que dois-je acheter ? Le critère à privilégier d’après mon expérience, c’est le temps de latence. En somme, on ne veut pas qu’il y ait trop d’écart entre le moment où l’on tape sur notre clavier maître et celui où le son sort. Par réflexe, je vous conseille donc la FOCUSRITE SCARLETT2 2I2 (134 euros) qui, étant facile d’emploi, est la plus vendue au monde. Elle comporte notamment deux entrées en prise Jack (on peut y brancher un instrument et un micro par exemple) ainsi que deux sorties que l’on réserve pour les enceintes monitoring.

 

4. Le micro

 

 

Alors oui, je sais bien : en quoi un micro serait utile pour un beatmaker ? Pour trois raisons toutes simples : Tout d’abord, le beatmaker peut se servir d’un tel outil pour enregistrer des bruitages que l’on peut rajouter à l’instru par la suite, comme des claquements de doigts ou tout bonnement des bruits du quotidien. Ensuite et surtout, un micro peut nous permettre d’enregistrer un instrument acoustique qui ne peut pas se brancher à la carte son, comme c’est souvent le cas avec les instruments à vent de type flûte ou harmonica. Enfin, et pas des moindres, un micro peut vous permettre d’enregistrer votre voix à la manière de Timbaland et de faire des petits effets sympa comme sur le titre « Cry Me A River ».

 

Que dois-je acheter ? Dans le jargon musical, les micros pour les home studios sont désignés micros à condensateur et doivent posséder plusieurs caractéristiques à ne pas négliger : une reproduction fidèle du son, une grande sensibilité et peu de souffle (par souffle, on entend le bruit de fond que capte le micro lorsqu’il est allumé). À moins que vous ne comptiez pousser la chansonnette, il est inutile d’investir dans un micro trop professionnel. C’est pourquoi je vous orienterais davantage vers le EAGLETONE SENSE 200 (79 euros) et le CM25 Focuscrite (qui, lui, est compris dans un pack).

 

5. Le casque de studio

 

 

Pour les insomniaques qui adorent composer la nuit mais ont peur de déranger leurs voisins, investir dans un casque de studio n’est pas négligeable. Et je vous arrête tout de suite, votre casque Beats by Dre ne vous sera pas utile pour ce coup-là ! Ce dernier augmente les fréquences basses, ce qui est agréable à l’écoute parce que le son envoie du lourd, mais cela déforme l’instru. Il faut alors privilégier un casque de studio, qui, à l’image des enceintes monitoring évoquées plus haut, conserve un son neutre, plus proche de la réalité.

 

Que dois-je acheter ? Alors là, pas de doute pour moi, je vous conseille mon chouchou, à savoir le DT770PRO 250 (136 euros). Précis et confortable, c’est celui que bon nombre de beatmakers utilisent et dont je me sers pour réaliser mes remakes postés sur Youtube car il me permet d’entendre les moindres détails des instrus.

 

6. Les packs

 

 

 

Un peu comme à l’époque où l’on achetait un ordinateur avec une souris et un clavier compris, il est entièrement possible d’acheter des packs pour créer son home studio. Cette astuce concernera surtout les débutant(e)s qui ne possèdent absolument aucun matos mais sont motivé(e)s à se lancer. Bien entendu, les packs sont souvent plus avantageux au niveau du prix et le matériel est toujours de bonne qualité. C’est une bonne façon d’attaquer le beatmaking !

 

Que dois-je acheter ? Sur ce coup-là, je vous conseille de fouiller la Toile et voir si certains sites spécialisés ne proposent pas des offres éphémères qui peuvent se montrer avantageuses. Sinon, il y a toujours le pack Focusrite Scarlett 212 v2 Studio, qui comprend un micro, un casque de studio et une carte son pour la modique somme de 248 euros. Il ne vous restera plus qu’à dénicher clavier maître et enceintes monitoring pour être totalement équipé(e) !

 

 

C’est bon, on y est ! Si vous avez suivi ces différentes étapes à la lettre (et fait du mal à votre compte en banque par la même occasion), vous avez de quoi installer un home studio de qualité. En clair, pour moins de 800 euros, il est possible d’avoir tout le matos nécessaire pour créer des beats franchement efficaces, à la limite du professionnel.

 

 

A LIRE AUSSI

4 sites où trouver des samples et plugins gratuits

5 étapes pour se lancer dans le beatmaking

Comment utiliser le AKAI MPK Mini ?